MODIFICATIONS D'ÉQUIPAGES, DÉJÀ QUELQUES PRÉCÉDENTS

Initialement, Jeannette Epps devait voler sur Soyouz MS-09 en compagnie d'Alexander Gerst et de Sergueï Prokofiev

Initialement, Jeannette Epps devait voler sur Soyouz MS-09 en compagnie d'Alexander Gerst et de Sergueï Prokofiev

Issue du groupe numéro 20 d’astronautes recrutés en 2009, « The Chumps », Jeanette Epps devait s’envoler en compagnie d’Alexander Gerst et de Sergueï Prokofiev pour l’Expedition 56/57. Mais le 16 janvier, la NASA a annoncé son remplacement par Serena Maria Auñón-Chancellor. Même si les cas sont rares, ce n’est pas la première fois qu’un astronaute est changé au profit d’un autre.

Le remplacement d’un membre d’équipage n’est pas une chose fréquente mais il ne s’agit pas non plus d’une chose inhabituelle. Quelque soit la raison qui a motivé son retrait, le cas de Jeannette Epps n’est donc absolument pas isolé. Quand il faut procéder à un changement, c’est généralement pour une raison médicale. C’est même arrivé dès le début des vols habités. Pour preuve, en 1965, c’est Alan Shepard et Tom Stafford qui auraient du être aux commandes de la toute première capsule Gemini (GT-3). Mais le syndrome de Ménière qui affectait alors Shepard le disqualifia ainsi que son coéquipier. Gus Grissom et John Young devinrent l'équipe titulaire du vol Gemini 3. En 1968, Michael Collins a été écarté de la mission Apollo 8 au profit de Jim Lovell car il venait d’être opéré du dos. Deux ans plus tard en 1970, Ken Mattingly perd sa place sur Apollo 13 au profit de Jack Swigert au motif qu’il n’avait pas eu la rougeole (il ne la contracta d'ailleurs jamais !). Néanmoins, il redevient titulaire pour Apollo 16.

Serena Aunon-Chancellor remplace Jeanette Epps au sein de l'équipage du Soyouz MS-09 dont le décollage est prévu le 6 juin

Serena Aunon-Chancellor remplace Jeanette Epps au sein de l'équipage du Soyouz MS-09 dont le décollage est prévu le 6 juin

Pour l’ultime mission lunaire (Apollo 17), c’est normalement Joe Engle qui aurait du officier comme pilote du module lunaire. Le cas est particulier car c’est plus pour des raisons budgétaires et politiques que la NASA l’écarte au profit de Harrisson Schmidt qui devint ainsi l’unique scientifique à marcher sur la Lune en décembre 1972. Beaucoup plus récemment, en 2011, c’est Tim Kopra qui a perdu sa titularisation sur la navette Discovery pour le vol STS-133 à la suite d’un accident de vélo au cours duquel il s’est fractura la hanche. C’est Stephen Bowen qui prit alors sa place.

Si la NASA n’a fait aucun commentaire sur le retrait de Madame Epps de l’équipage du Soyouz MS-09, l’administration spatiale a seulement précisé « qu’elle serait prise en considération pour d’autres missions spatiales ».

Antoine Meunier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *