UN TROISIÈME SPACESHIP 2 POUR 2020

Cabine et fuselage en cours de montage pour le 3ème SS2 qui devrait être disponible en juin prochain (Crédit photo : Virgin Galactic)

Cabine et fuselage en cours de montage pour le 3ème SS2 qui devrait être disponible en juin prochain (Crédit photo : Virgin Galactic)

Une nouvelle étape vient d’être franchie pour Virgin Galactic. Les éléments qui composent la prochaine navette de la flotte, destinée au transport de touristes spatiaux, sont en cours d’assemblage dans les locaux de The Spaceship Company. Cette nouvelle unité devrait sortir d’usine en juin prochain.

Depuis 2004, année de la création de la société Virgin Galactic, le milliardaire britannique Richard Branson y a investi plus d’un milliard de dollars. Virgin Galactic dispose en 2019 d’un seul véhicule capable de flirter avec la frontière de l’espace après l’aérolargage depuis l’avion porteur White Knight 2. Il s’agit du VSS Unity qui a été dévoilé à la presse le 19 février 2016, soit un an et demi après l’accident qui a vu la destruction du tout premier Spaceship 2, le VSS Entreprise, et le décès du pilote Mike Aylsbury. Le 22 février dernier, le VSS Unity a embarqué son premier passager (non commercial) pour un deuxième vol aux limites de l’atmosphère terrestre en moins de trois mois. Outre les pilotes d’essais Dave Mac Kay et Mike « Sooch » Masucci, Beth Moses, l’instructrice en chef des futurs passagers astronautes de Virgin Galactic se trouvait également à bord. Cette dernière a ainsi pu profiter de 4 minutes d’apesanteur tandis que la petite navette suborbitale a culminé à 89 ,91 km d’altitude. Pour l'opérateur, il s’agit de pouvoir proposer une expérience client parfaitement sécurisée. L’autre système, toujours en phase d’essais, la capsule New Shepard de Blue Origin, n’a pour sa part toujours pas embarqué de passagers y compris pour les essais.

Sur ce schéma, les différentes étapes de la flotte "VG". A gauche, le VSS Unity a presque terminé son programme d'essais (Source : document VG)

Sur ce schéma, les différentes étapes de la flotte "VG". A gauche, le VSS Unity a presque terminé son programme d'essais (Source : document VG)

Une expérience ultime

Selon le document remis à l’autorité américaine de contrôle des marchés financiers (SEC) le 5 septembre, l’ouverture des vols commerciaux du Spaceship 2 pourrait démarrer à partir de juin 2020 avec un seul véhicule pour assurer les premières rotations de passagers. Virgin Galactic indique que 600 « futurs astronautes » ont, soit déposé un acompte soit pris un billet pour un vol à bord du Spaceship 2 pour un total actuel de 80 millions de dollars. Toujours selon ce même document, les clients se répartissent sur soixante nationalités provenant de six continents avec des profils allant du « space enthusiast » à l’entrepreneur. Le dénominateur commun à ces profils est qu’ils désirent tous se mettre dans la peau d’un astronaute. Mais cela ne se limite pas seulement à accomplir une courte incursion dans le milieu spatial avant de revenir sur Terre. Virgin Galactic entend proposer une vraie expérience de découverte de l’espace qui s’étalerait sur quatre jours avec notamment des activités liées au Spaceport de Mojave mais aussi un entrainement pour se préparer à vivre quelque chose hors du commun. Le vol proprement dit ne constituerait que le point culminant de cette expérience après laquelle chaque participant se verra remettre ses « ailes » d’astronaute. Une expérience dont le prix est tout de même fixé à 250 000 $. 

Un Spaceship 2 construit, l'autre en cours. La flottille doit comporter cinq exemplaires (crédit photo : Virgin Galactic)

Un Spaceship 2 construit, l'autre en cours. La flottille doit comporter cinq exemplaires (crédit photo : Virgin Galactic)

Une flotte de cinq appareils

Selon ses projections financières, la société fixe à présent l’ouverture des vols commerciaux pour le mois de juin prochain en s’appuyant sur le seul VSS Unity. Si rien ne vient retarder les plans, et bien qu’il soit techniquement possible d’embarquer jusqu’à six passagers (et deux pilotes), « VG » reste prudente et ne s’attend cependant pas à afficher des vols complets. La société table plutôt sur un remplissage de quatre personnes par vol, pour grimper à cinq à partir de 2021 avec son avion spatial. Pour le commencement de l'activité en vol, la firme prévoit une fréquence de vols de l’ordre de cinq à seize vols mensuels jusqu’en 2022. Une projection très optimiste indique même jusqu'à 270 vols possibles à partir de 2023 et 1565 passagers. Ce qui implique notamment que tous les vols soient bien évidemment remplies et que l'ensemble de la flotte de "SS2" soit complète. Au total, il est prévu de mettre en service cinq Spaceship 2. Deux nouveaux avions sont actuellement en cours de construction. Le premier (SS2-2*) doit être finalisée pour fin 2020. Ses éléments principaux sont actuellement en cours d'assemblage dans les locaux de The Spaceship Company tandis que le second (SS2-3) est attendue pour 2021. Il faut compter deux années pour la construction d’un exemplaire. Pour ces deux nouveaux appareils, Virgin Galactic table sur un taux de remplissage de cinq passagers qui passerait à six passagers à partir de 2021. Aucune information n’est pour le moment communiquée pour les deux derniers Spaceship 2 (SS2-4 et SS2-5).

Antoine Meunier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *