TROISIÈME MISSION DE L’ANNÉE POUR LE NEW SHEPARD

C'est le 3è vol de l'année pour la fusée New Shepard 3 et son 6ème consécutif (Crédit capture d'écran : Blue Origin).

C'est le 3è vol de l'année pour la fusée New Shepard 3 et son 6ème consécutif (Crédit capture d'écran : Blue Origin).

Blue Origin, la firme créée par Jeff Bezos, a procédé hier au douzième vol (NS12) de son dispositif suborbital, le troisième en 2019 après ceux réalisés le 23 janvier et le 2 mai dernier. A l’issue d’un vol d’un peu plus de dix minutes sans histoire, fusée et capsule ont été récupérées.

Il s’est écoulé très exactement sept mois et neuf jours depuis la dernière mission de l’ensemble New Shepard. La mission du 2 mai dernier avait permis au véhicule New Shepard 3 de grimper à 106 km d’altitude durant 10 mn et 10 secondes. Pour mémoire, il y avait à bord trente-huit charges utiles scientifiques dont neuf de la NASA. Cette mission NS 12 en transportait vingt-trois. Malgré un report du lancement de vingt-quatre heures suite à des conditions météos défavorables, ce neuvième vol commercial, sur un total de douze vols réalisés depuis le 29 avril 2015, depuis s’est parfaitement déroulée. Le décollage a eu lieu comme prévu à 17h30 UTC. Fonctionnant avec un mélange hydrogène oxygène liquide et développant 49 t de poussée (490 kN), le moteur BE-3 de l’unique étage de la fusée a propulsé l’ensemble à 343 576 ft, soit un peu plus de 113 km d’altitude. Cette mission a durée très exactement dix minutes et seize secondes. Lors du vol effectué le 18 juillet 2018, le même New Shepard 3 avait culminé à 389 846 ft, soit environ 119 km. Ce qui correspond à la hauteur la plus importante jamais atteinte avec l’ensemble des 3 fusées construites par Blue Origin. Au cours de ce douzième vol, la société a également annoncé avoir fait voler son centième client commercial à bord du New Shepard. Se trouvait également embarquées sur la capsule suborbitale plusieurs milliers de cartes postales rassemblées dans le cadre du Club for the Future. Il s’agit d’une initiative mondiale lancée en mai dernier par Jeff Bezos et qui vise à inciter les plus jeunes à se tourner vers les carrières scientifiques.

La capsule 2.0 a été récupéré 10 mn et 16 s plus tard (Crédit capture d'écran : Blue Origin).

La capsule 2.0 a été récupéré 10 mn et 16 s plus tard (Crédit capture d'écran : Blue Origin).

Bientôt le 1er vol habité ?

C’était aussi le sixième vol consécutif réussi avec la fusée New Shepard 3. La New Shepard 2 en a accompli cinq tandis que le New Shepard 1 n’avait pu être récupéré à l’issue du premier vol en 2015. Blue Origin annonce ne pas prévoir de mises à jour supplémentaires pour les prochaines missions bien que la société annonce continuer « faire évoluer la sécurité et la fiabilité du véhicule ». Si l’an dernier, la société envisageait de faire voler ses premiers passagers payants en 2019, Blue Origin ne fixe pour le moment plus de date pour le premier vol habité de la capsule. Une information confirmée par l’un des responsables de Blue Origin lors de l’IAC 2019. Au cours du live du lancement, Ariane Cornell, directrice des ventes sur le lanceur lourd New Glenn et responsable de la stratégie pour les vols des futurs astronautes, a abondé dans ce sens. « Nous sommes très proches du moment où nous allons envoyer des gens dans l’espace », a déclaré la dirigeante pendant la retransmission. Faut-il y voir une annonce prochaine dans cette furtive déclaration ? Ce qui est certain, c’est que tout est fait pour assurer une sécurité maximum aux passagers qui embarqueront pour franchir la ligne de Karman (la frontière avec l’espace située à 100 km d’altitude). A l’instar de Virgin Galactic, les futurs passagers payants de Blue Origin, qui envisagent de vivre cette expérience devront toutefois se soumettre à une brève période d’entrainement (2 jours) avant de connaitre l’impesanteur durant une poignée de minutes. L’expérience d’une vie qui sera peut-être enfin ouverte à Monsieur Tout-le-monde en 2020.

Antoine Meunier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *