Le Spaceship 3 fait son entrée

Pas de différence visible avec ses prédécesseurs pour le Spaceship 3 (Photo : Virgin Galactic).

Alors que le prochain vol de Spaceship 2 n’est pas attendu avant le mois de mai, Virgin Galactic vient de dévoiler le dernier né de ses avions suborbitaux, le VSS Imagine.

Esthétiquement, cette nouvelle génération d’avion suborbital ne présente absolument aucune différence avec ses 2 grand-frères, les VSS Enterprise et Unity. Actuellement, le second Spaceship 2 reste toujours cloué au sol (depuis son dernier vol d’essai plané le 25 juin 2020) à la suite de l’annulation du test propulsé de décembre dernier, causée entre autres par un problème sur l’ordinateur de bord à la suite d’une interférence électromagnétique. Ce qui a contraint Virgin Galactic à repousser le prochain vol d’essai motorisé à partir de mai. La première différence entre le VSS Imagine Spaceship 3 premier du nom, et ses prédécesseurs, est sa livrée argentée, qui selon la firme créée par Richard Branson, « fournit une protection thermique et qui reflète notre fascination humaine inhérente pour l’espace et l’expérience transformatrice du vol spatial ». Les autres différences avec la précédente génération de Spaceship résident principalement dans la fabrication de l’appareil. Celui-ci repose à présent sur une construction modulaire et des améliorations de conception de la structure afin de permettre entre autres une remise en œuvre plus rapide entre 2 vols. L’Imagine devrait débuter sous peu ses premiers tests de roulage avant de passer aux essais en vol, planés dans un premier temps, d’ici l’été prochain. Un second Spaceship 3 doit également venir enrichir la flotte de Virgin Galactic, il s’agit de l’Inspire qui est actuellement en cours de construction. L’arrivée de cette nouvelle classe d’engins est une étape importante, explique la société dans son communiqué puisqu’à terme Virgin Galactic envisage de réaliser jusqu’à « 400 vols par an et par Spaceport ». Selon une information du site Spacenews, le programme d’essais du VSS Imagine pourrait être plus court que celui de Unity. De plus, Virgin Galactic confirme également travailler à la préparation d’autres avions-porteurs pour venir en renfort de l’actuel White Knight 2. L’ouverture des vols commerciaux des avions suborbitaux de Virgin Galactic se fait toujours attendre. Elle n’est maintenant pas envisagée avant l’année prochaine.

Antoine Meunier

©                                 La Chronique Spatiale (2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.