Direction le pôle sud pour les prochaines sondes Chang'E

Comme Chang'E-3 et Chang'E-4, la future mission Chang'E-7 doit également embarquer un rover (photo : CNSA).

Comptabilisant déjà six missions depuis 2007, le programme d’exploration automatisé chinois de la Lune doit s’enrichir de trois nouvelles expéditions à partir de 2024 qui constituent la phase 4 des missions Chang'E. Chang’E-8, la dernière de ce trio doit même servir d’étape préliminaire pour l’établissement, à plus long terme, de la base lunaire ILRS envisagée en partenariat avec la Russie.

Après les deux orbiteurs Chang’E-1 (2007) et Chang’E-2 (2011), la Chine a disposé sur la Lune trois engins automatiques. Les deux premiers sont les sondes Chang’E-3 et Chang’E-4 qui ont permis de déployer les astromobiles Yutu et Yutu-2. Pour mémoire, le duo Chang’E-4-Yutu-2 est le premier à s’être posé sur la Face cachée de la Lune le 3 janvier 2019. Il faut ensuite ajouter Chang’E-5 (préalablement préparée avec Chang’E-5T1 en 2014) qui a également permis le tout premier retour d’échantillons lunaires chinois en décembre 2020. Avec Chang’E-6, 7 et 8, la phase 4 du programme d’exploration automatique chinois de notre satellite est désormais connue. Ces trois nouvelles missions ont été officiellement annoncées par Wu Yanhua, le directeur adjoint de l’agence spatiale chinoise CNSA, lors d’une récente interview télévisée sur la télévision d'état CCTV.

Pour vous permettre de poursuivre votre lecture nous vous proposons désormais de vous abonner à notre site internet !

 

 

 

 

 

 

©                                 La Chronique Spatiale (2022)

[/ihc-hide-content]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.