ClearSpace-1 va bientôt débuter ses premiers essais d’assemblage

Une fois déployés, les 4 bras donnent une allure de crabe à la sonde Clearspace-1 (image: Clearspace).

Annoncée il y a deux ans, la toute première mission européenne de démonstration dédiée à la désorbitation de débris spatiaux va prochainement franchir une étape importante. Au cours de l’IAC 2022, qui s’achève ce jeudi à Paris, Clearspace a annoncé le démarrage de l’intégration de son modèle de tests à partir du mois d’octobre.

Devra-t-on un jour envisager de faire un nettoyage complet de la banlieue terrestre avant que celle-ci ne se soit définitivement bouchée ? Si les perspectives de voir des camions-poubelles orbitaux sont encore lointaines, se doter des moyens de désorbiter des objets encombrants dans les parages de notre planète apparait aujourd’hui comme indispensable notamment avec près de 3400 satellites encore actifs autour de la Terre. L’arrivée des méga-constellations type Starlink n’arrange pas non plus les choses. De plus, la majorité des engins lancés n’ont pas été préparés pour être attrapés en plein vol. « Il faut pouvoir approcher l’objet en étant sure de pouvoir le capturer de façon sécuriser », explique Loïc Piguet, CEO de ClearSpace,

Pour vous permettre de poursuivre votre lecture nous vous proposons désormais de vous abonner à notre site internet !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.