L’IAC 2022 s’est achevé hier à Paris

Clap de fin pour le 73ème IAC  (photo: LCS-A.Meunier).

Le Congrès International d’astronautique, cru 2022, a refermé ses portes hier à la Porte de Versailles. Pendant cinq jours consécutifs, la (presque) totalité de la filière spatiale mondiale a convergé sur la capitale française. Mais que faut-il retenir de cette 73ème édition ?

            Il y a d’abord les chiffres de la manifestation elle-même. La Fédération internationale d’astronautique (IAF), organisatrice de l’événement a notamment annoncé la présence de 9300 délégués de 110 pays et environ 30 000 visiteurs sur l’ensemble des cinq jours. Ils auront pu aller au contact des quelques 250 exposants installés sur une surface de 8 000 m2 entièrement dédiée. Et puis il y a les chiffres des annonces. Lors de la cérémonie d’ouverture, la Première Ministre, Elisabeth Borne, a annoncé une dotation de 9 milliards d’euros sur trois ans pour le spatial français. Une annonce qui intervient dans un contexte international toujours très tendu avec la Russie pour cause de crise ukrainienne. Cependant, le timing de cette annonce est judicieusement choisi car, dans exactement deux mois, doit avoir lieu la Conférence Ministérielle triennale sur l’espace avec l’ensemble des états membres de l’Agence spatiale européenne (ESA). Il y a une douzaine de jours, Josef Aschbacher, le directeur général de l’ESA, avait annoncé qu’il demanderait une somme "supérieure à 18 milliards d’euros". Cependant, le chiffre n'est pas encore définitif. L’ensemble de la somme demandée sera, ensuite, ventilé sur les différents postes de l’autorité spatiale européenne.

Pour vous permettre de poursuivre votre lecture nous vous proposons désormais de vous abonner à notre site internet !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.