Chassé-croisé lunaire

Hakuto-R pourrait devenir le premier Lander japonais sur la Lune (Photo : LCS-A.Meunier).

Alors que la mission Artemis-1 est sur sa trajectoire de retour vers la Terre pour un amerrissage dans le Pacifique dimanche 11 décembre, le même jour, l’alunisseur privé Hakuto-R doit prendre le chemin de la Lune pour y effectuer un atterrissage de précision attendu au printemps 2023 (M1).

            Initialement planifié le 30 novembre, le décollage du Falcon 9 transportant le véhicule construit par la firme japonaise I-Space a dû être décalé. Des vérifications supplémentaires sur le lanceur devaient être effectuées par SpaceX avant le vol. Le premier étage du Falcon 9 (B1073) a précédemment servi pour lancer trois missions Starlink ainsi que le satellite de télécommunications SES-22. Suite à ce retard, Hakuto-R doit maintenant décoller le jour où doit revenir la capsule Orion de la mission Artemis-1 dont le retour est attendu dans la matinée du dimanche 11 décembre. Pour le petit alunisseur de I-Space, il s’agira d’un lancement en nocturne puisque l’heure du départ a été fixée à 2h38 du matin, heure de la Floride (soit 8h38 en France). Hakuto-R est un poids plume.

Pour vous permettre de poursuivre votre lecture nous vous proposons désormais de vous abonner à notre site internet !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *