Virgin Galactic autorisé à transporter des passagers

Spaceship 2 peut désormais embarquer des passagers (Photo : vidéo VG).

La société fondée par Richard Branson l’a annoncé vendredi. Elle a reçu le feu vert de l’autorité américaine de régulation de l’aviation civile (FAA) pour emmener des passagers à bord de sa navette suborbitale. Trois tests restent néanmoins encore à effectuer avant d’ouvrir les vols commerciaux.

C’est une étape importante qui s’ouvre désormais pour Virgin Galactic puisque la société peut à présent embarquer à bord du VSS Unity des passagers et plus uniquement du personnel d’essai ou des effectifs de la société. Une nouvelle qui intervient à la suite de la réussite du vol réalisé le 22 mai (Unity21). « Nous sommes extrêmement satisfaits des résultats de notre vol d'essai le plus récent, qui a atteint nos objectifs de test en vol », déclare ainsi Michael Colglazier, le CEO de Virgin Galactic, dans un communiqué. Trois objectifs étaient à remplir : tester les stabilisateurs horizontaux et les commandes de vol améliorées, collecter des données sur l’environnement de la cabine et réaliser trois manipulations pour le compte de la NASA dans le cadre du programme Flight Opportunities. L’ensemble de ces trois points a permis de récolter des informations « conformes aux prévisions », précise le communiqué sans donner de précision supplémentaire. Un vol qui a, semble-t-il, répondu aux exigences de sécurité imposées par la FAA. Celle-ci a donc supprimé de la licence de Virgin Galactic la mention qui restreignait l’accès de Spaceship 2 aux « Space Flight Participants ». « Le vol s'est parfaitement déroulé et les résultats démontrent la sécurité et l'élégance de notre système de vol », ajoute Michael Colglazier. Pour mémoire, le 22 mai dernier, le Spaceship 2 Unity a volé à une vitesse de Mach 3 et atteint une altitude de 55,5 miles (89,2 km).

Le prochain vol de SS2 doit permettre de tester les sièges de la cabine avec 4 passagers (Image : Virgin Galactic).

Date à déterminer

Unity21 était le sixième en phase motorisée pour le Spaceship 2 immatriculé N202VG mais le deuxième en termes de performances. Celui du 22 février 2019 avait permis aux pilotes d’essai David Mackay et Mike Masucci de dépasser Mach 3 et de flirter avec la barre des 90 km d’altitude. Le retrait de la restriction de vol pour des passagers, levé vendredi par la FAA, à la suite de la réussite de l'essai du 22 mai, « nous donne confiance alors que nous procéderons à notre premier vol d'essai en équipage complet cet été », poursuit Michael Colglazier. Compte tenu de ce succès, Virgin Galactic escompte en effet faire voler le VSS Unity avec le plein de passagers pour expérimenter les sièges de la cabine. Comme évoqué dans ces mêmes colonnes début juin, même s’il lui est maintenant possible de voler avec le plein de passagers, la société doit réaliser encore effectuer un total de 3 essais avant d’ouvrir pour de bons les vols aux personnes privées d’ici l’année prochaine. Au cours de l’un de ces ultimes tests, il est prévu que Richard Branson prenne place à bord, ce que permettrait la nouvelle autorisation de vol délivrée par la FAA. Une rumeur non confirmée, relayée par le site américain Parabolicarc en début de mois, laissait entendre que le vol prévu avec le fondateur de Virgin Galactic pourrait avoir lieu début juillet afin de brûler la politesse à Jeff Bezos. Le fondateur d’Amazon, et surtout de Blue Origin, l’a officiellement annoncé le 7 juin dernier. Il fera partie des passagers du premier vol habité de la capsule New Shepard le 20 juillet prochain. Toutefois, du côté de chez Virgin Galactic, il n’y a pour le moment aucune information quant à la réalisation du prochain vol propulsé de Spaceship 2.

Antoine Meunier

 ©                                 La Chronique Spatiale (2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.