Sierra Space rejoint l'équipe industrielle du démonstrateur DRACO

Le démonstrateur Draco doit réaliser un vol d’essai lunaire à partir de 2025 (Image : SNC).

Après Blue Origin, Lockheed Martin et GA-EMS, Sierra Space embarque à son tour sur le programme DRACO de la DARPA. La filiale de Sierra Nevada Corporation (SNC) doit notamment fournir les composants de propulsion du futur moteur nucléo-thermique qui doit propulser ce démonstrateur vers la Lune d'ici 2025.

La propulsion nucléaire sera-t-elle un jour utilisée par de futurs véhicules habités à destination de la planète Mars ? Avec le véhicule Draco (Demonstration Rocket for Agile Cislunar Operations) initié en 2020, la DARPA, l’agence des projets avancés de la Défense américaine, il ne s’agit pas de développer un engin capable d’aller sur Mars mais un véhicule de démonstration capable de rejoindre rapidement la Lune en ayant recours à la propulsion nucléaire. En avril, la DARPA avait octroyé un contrat de 22 millions de dollars à la société General Atomics Electromagnetic Systems (GA-EMS) pour la conception d’un petit réacteur nucléaire. C’est à présent autour de Sierra Space, filiale de SNC (qui conçoit l’avion spatial Dream Chaser), de rejoindre ce programme dans lequel sont également engagés Lockheed Martin et Blue Origin qui doivent concevoir la fusée et son système de mission.

Pour vous permettre de poursuivre votre lecture nous vous proposons désormais de vous abonner à notre site internet !

 

Une réflexion sur “Sierra Space rejoint l'équipe industrielle du démonstrateur DRACO

  • 2 juillet 2021 à 20h14
    Permalien

    Plutôt que de réduire la durée du transfert Terre Mars, on ferait mieux d'utiliser la propulsion nucléothermique pour envoyer un vaisseau plus gros, plus spacieux et avec une meilleur protection contre les radiations.
    L'avantage des orbites de transfert en 6 et 9 mois, c'est qu'elles permettent un retour automatique sur Terre en cas de problème.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.