Space Perspective, le tourisme spatial tranquille

La capsule Neptune peut embarquer huit passagers et un pilote (Image : Space Perspective).

Alors que nous sommes en pleine bagarre entre Richard Branson et Jeff Bezos pour la maîtrise des vols suborbitaux privés, plus discrète est la petite entreprise Space Perspective basée au Centre spatial Kennedy (KSC). Celle-ci annonce déjà plus de 300 participants pour ses vols en ballon à plus de 30 000 m d’altitude.

Ce n’est plus vraiment de l’aérien mais cela n’est pas non plus complètement de l’espace. Cette expérience originale mise au point par Space Perspective propose d’allier à la fois le vol en ballon à très haute altitude avec la possibilité d’observer la courbure terrestre et le noir de l’espace. Un voyage à vivre, mais sans les contraintes d’une accélération de plusieurs g liée à un engin propulsé, à bord d’une capsule spécialement dédiée et qui est susceptible de monter à plus de 30 km d’altitude. Le 18 juin dernier, le prototype grandeur nature de capsule Neptune One a réalisé avec succès un vol d’essai depuis le KSC qui l’a amené à une altitude de 108 409 ft (35700 m). Le vol de ce petit véhicule a duré 6h et 39 mn et s’est achevé 80 km plus loin, où il a ensuite été récupéré sur la côte ouest de la Floride. Selon le communiqué de la société, « tous les objectifs ont été atteints, le plus important était la réalisation d'une démonstration en vol complète, du pré-lancement à la récupération ». La volonté de la société est d’introduire « une nouvelle ère dans les voyages de luxe » à bord d’un engin volant pressurisé qui offre une visibilité à 360 degrés. Parmi la clientèle, visée par Space Perspective, figurent notamment les entreprises ou encore les couples désireux de célébrer leurs noces d’une manière originale.

18 juin dernier, décollage inaugural pour le Neptune One (Photo : Space Perspective).

Amerrissage en douceur

Pour vivre une telle expérience, il en coûte tout de même 125 000 $. C’est un budget certes important mais à bord du Spaceship 2, le ticket est proposé à environ 200 000 $ pour un vol qui vous conduit à plus de 80 km d’altitude avec l’impesanteur en plus. Space Perspective annonce que la capsule Neptune offre tous les aménagements possibles pour vivre une expérience digne de ce nom même si elle n’offre pas la possibilité d’expérimenter un environnement en zéro G. Parmi les aménagements intérieurs, le vaisseau dispose de neuf sièges (dont un pour le pilote), d’un bar, d’une connexion Wi-Fi afin de permettre la diffusion d’images en direct ou encore de toilettes placées sous le pont inférieur. Deux espaces pour des équipements scientifiques sont prévus (sous le pont principal et sur le toit). Le vol doit pouvoir s’effectuer en toute sécurité pour les passagers. A l’issue des 2 heures passées à plus de 30 km, la descente est amorcée en dégonflant progressivement le ballon. Par sécurité, le parachute de la cabine est pré-déployé. Le retour s’effectue en mer à la manière d’une capsule spatiale. Pour garantir un amerrissage en douceur, le Neptune est équipé d’un cône « splashdown ». Si Virgin Galactic annonce déjà 600 clients ayant, soit versé un acompte soit réservé un billet pour un vol sur le SpaceShip 2, Space Perspective déclare sur son site que ses premiers vols, planifiés pour 2024 (soit plus de 350 places) sont à présent tous complets. Il est maintenant possible d'acheter des billets pour 2025.

Antoine Meunier

©                                 La Chronique Spatiale (2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.