Oneweb embarque avec Space X

Les prochains satellites Oneweb décolleront sous la coiffe du Falcon9 (image : Oneweb).

Après avoir choisi de suspendre les lancements avec Soyouz compte tenu des tensions avec la Russie, l'opérateur Internet anglo-indien va à présent embarquer à bord du Falcon 9 pour lancer son reliquat de satellites. Les deux sociétés ont annoncé ce lundi avoir finalisé un accord.

C’était il y a dix-jours, OneWeb annonçait en une phrase le vote de son « board » de suspendre tous les lancements avec le Soyouz compte tenue notamment du chantage exercé par Roscosmos. La société a donc choisi de faire appel à la firme de Hawthorne pour acheminer sur orbite le reste de sa constellation. A ce jour, 428 satellites ont été mis à poste soit « 66% de la flotte ». 220 restent encore à lancer. Initialement, Oneweb devait compléter, cette année, son dispositif satellitaire au travers de cinq lancements Soyouz planifiés depuis Baïkonour et un autre depuis le centre spatial guyanais (CSG) dont quatre tirs étaient originellement planifiés depuis Kourou cette année. Sur les trois autres missions qui devaient utiliser le lanceur russe depuis la base spatiale européenne, deux concernaient Galileo et le dernier devait servir à lancer le satellite militaire français CSO-3. Dans un communiqué succinct, Oneweb annonce avoir signé un accord avec Space X « afin de reprendre les lancements de satellites ». La première mission Oneweb opérée par SpaceX doit avoir lieu en 2022. « Avec cet accord nous sommes sur la bonne voie pour terminer la construction de notre flotte complète de satellites et fournir une connectivité robuste, rapide et sécurisée dans le monde entier », déclare dans le communiqué Neil Masterson, le CEO de Oneweb. Toutefois, aucune information n’est donnée quant aux détails des lancements à venir ainsi qu’aux termes de l’accord passé entre les deux entités.

Pour vous permettre de poursuivre votre lecture nous vous proposons désormais de vous abonner à notre site internet !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.