Gama veut hisser les voiles

Dans le futur, des voiles solaires exploreront peut-être le Système solaire (image : GAMA).

Fondée il y a un peu plus de dix-huit mois, cette toute jeune start-up basée à Ivry-sur-Seine vient de boucler un premier tour de table qui doit lui permettre de déployer un démonstrateur de voile solaire d’ici le mois d’octobre prochain en embarquant à bord d’une mission de Space X.

Résumée en une phrase, la voile solaire est un dispositif de propulsion utilisant la pression radiative émise par les étoiles pour se déplacer à travers l’espace. A l’image du vent qui vient gonfler les voiles d’un voilier classique, les photons de lumière viennent percuter une surface réfléchissante et permettent de fournir une poussée à un véhicule spatial. Mais compte tenu de la faiblesse du rendement, le procédé ne permet pas de quitter la surface de la Terre. En revanche, il pourrait s’avérer plus adapté pour les missions dans l’espace profond. Si l’accélération de départ n’est pas importante, elle demeure constante mais elle dépend aussi du positionnement et de la taille de la voile par rapport au Soleil. L’action des particules photoniques du Soleil a déjà été mise à profit notamment par la sonde Messenger. Cette dernière a ainsi utilisé la pression lumineuse sur ses panneaux solaires pour effectuer des corrections de trajectoire lors de son transit vers Mercure entre 2004 et 2011. Forte d’une dizaine d’employés, la sympathique société Gama croit donc dans l’avenir de la voile solaire. En partenariat avec le CNES et la BPI, elle vient de lever deux millions d’euros afin de déployer un premier démonstrateur d’ici la fin de l’année pour, à terme, "ouvrir une nouvelle voie à l'exploration du Système solaire". En octobre, elle doit donc embarquer à bord d’un Falcon 9 de SpaceX. Le véhicule, qui sera mis en oeuvre par Gama, est un cubesat de 6U.

Pour vous permettre de poursuivre votre lecture nous vous proposons désormais de vous abonner à notre site internet !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.