15 000 postes à pourvoir dans l’aérien et le spatial en 2022

Le Gifas annonce des recrutements majoritairement en CDI dès cette année (photo:LCS-A.Meunier).

L’annonce en a été faite jeudi matin par le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (GIFAS) qui présentait à la presse son bilan 2021 et ses perspectives pour 2022 et 2023. L’initiative, baptisée « L’Aéro Recrute », doit permettre le recrutement d’un large éventail de profils.

Comme l’a souligné Guillaume Faury, le président du Gifas, 2021 aura été l’année de la reprise et le début 2022 se veut prometteur même si cette année et l'année prochaine seront encore "des années de turbulence". En matière d’espace, la signature du contrat Kuiper, le projet de constellation Internet d’Amazon, pour Arianespace est arrivée à point nommé alors que, dans un contexte aujourd'hui lié à la guerre en Ukraine, la filière attend avec impatience l’entrée en service d’Ariane 6 (et bien sûr de Vega-C). Pour mémoire, il s’agira, avec ce contrat, le plus gros de l’histoire d’Arianespace de réaliser 18 des 83 lancements de la constellation Internet à haut débit d’Amazon à partir de 2025 avec Ariane 6. Voilà pour la partie visible d’une filière qui représente, en 2021, 18 000 emplois directs et un chiffre d’affaires consolidé de 4,2 à 4,5 mds d’euros dont la moitié est obtenue à l’export, constate le Gifas. Mais en 2022 et 2023, il s'agira de renforcer les effectifs.

Pour vous permettre de poursuivre votre lecture nous vous proposons désormais de vous abonner à notre site internet !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.