La Chine envisage de détourner un astéroïde

La Chine étudie la possibilité de détourner  un objet géo-croiseur. Ici, Bennu découvert  en 1999 (photo: NASA).

A l’occasion du 52ème anniversaire de son tout premier lancement spatial, celui du satellite DongFang Hong 1 le 24 avril 1970, la Chine a annoncé son intention de préparer une mission de sécurité planétaire pour l’horizon 2025.

Télécommunications, vols habités, exploration robotisée, retour d'échantillons lunaires (pour le moment), il n’est décidément pas un domaine de l’astronautique qui n’échappe à l’agence spatiale chinoise (CNSA). Il semble donc naturel que la protection de la Terre en fasse partie. En octobre dernier, le pays avait d'ailleurs organisé une première conférence sur le sujet entre le 23 et le 27 octobre dernier à Guilin dans le Guangxi. Et à présent, l’Empire du Milieu va donc mener des recherches pour la mise au point d’un système de déviation d’astéroïdes susceptibles d’entrer en collision avec notre planète. Parallèllement, la CNSA entend également élaborer un système d’alerte précoce. Elle devrait aussi développer des logiciels de simulation destinés à imaginer les scénarios possibles. Selon Wu Yanhua, directeur adjoint de l'Administration spatiale nationale chinoise, la mission est envisagée aux environs de la fin du 14ème plan quinquennal (2021-2025). S’exprimant sur les ondes de la chaine CCTV dimanche 24 avril, Wu Yanhua a également souligné que le vaisseau, dont ne connait pas encore les caractéristiques, pourrait donc décoller à compter de 2025 ou 2026 pour effectuer un rendez-vous avec un astéroïde afin d’étudier sa course et dévier sa trajectoire. Une information non confirmée, mais relayée par rtl.fr évoquait, en juillet, un autre scénario pour aller frapper l’astéroïde Bennu (101955) avec une vingtaine de missiles.

Pour vous permettre de poursuivre votre lecture nous vous proposons désormais de vous abonner à notre site internet !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.