L’ESA confirme le glissement de calendrier d'Ariane 6 à 2023

Il va encore falloir patienter avant de voir décoller Ariane 6 (image : ArianeGroup).

Josef Aschbacher, le directeur général de l’Agence spatiale européenne, l’avait annoncé hier lors d’une émission radiophonique britannique, le nouveau lanceur lourd européen effectuera son premier vol l’année prochaine. L’autorité spatiale confirme la nouvelle.

Jusqu’à hier matin, le lancement inaugural de la nouvelle fusée lourde européenne restait attendu pour le second semestre 2022. Mais Josef Aschbacher, s’exprimant dans l’émission anglaise HARDTalks de la BBC, a finalement lâché l’information, qui n’est finalement pas une surprise : la nouvelle fusée lourde du Vieux continent ne décollera pas avant l’an prochain alors que la date du lancement restait il y a encore quelques jours fixée au second semestre 2022. Prudent, le dirigeant ne fixe aucune date puisque les termes exacts de sa déclaration sont « quelque part l’année prochaine ». Chat échaudé craint l’eau froide ? En fait, le « go for launch » définitif d’Ariane 6 interviendra une fois les derniers essais réalisés. Ils devaient débuter en mars. A Lampoldshausen, l’étage supérieur devait être testé en mars mais il n’a toujours pas démarré.

Pour vous permettre de poursuivre votre lecture nous vous proposons désormais de vous abonner à notre site internet !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.