Test presque réussi pour le SLS

Le SLS, lundi sur le LC-39B (photo : NASA TV).

L’horizon va-t-il se dégager pour le Space Launch System ? Débuté avec cinq heures de retard à la suite de divers problèmes techniques, le test de compte à rebours de la nouvelle super fusée américaine a été mené lundi 20 juin. Celui-ci a été marqué par une légère fuite d’hydrogène.

Après trois échecs au cours du mois d’avril, les équipes de la NASA n’étaient pas parvenus à mener de bout en bout la Wet Dress Rehearsal (WDR), répétition en costumes si l’on préfère, de l’ensemble des procédures de lancement du SLS. Pour mémoire, il s’agit tout de même de procéder au remplissage de 2,6 millions de litres d’hydrogène et d’oxygène liquide. Lors des différents essais menés en avril, plusieurs éléments défectueux dont une valve avaient dû être changés. Ce qui avait contraint la NASA à ramener le lanceur dans le bâtiment d’assemblage des véhicules, le VAB, où autrefois on assemblait les fusées Saturn V de la génération Apollo. C’est donc la première fois que les équipes techniques du Kennedy Space Center (KSC) parviennent à accomplir le remplissage total des réservoirs de carburant des étages central et supérieur ICPS du SLS.

Pour vous permettre de poursuivre votre lecture nous vous proposons désormais de vous abonner à notre site internet !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.