Clearspace-1, premier camion-poubelle orbital

Une fois assez près de sa cible, Clearspace-1 l'enveloppera avec ses 4 tentacules (Image : Clearspace SA).

Si des procédures existent aujourd'hui pour tenter de limiter la présence des débris spatiaux en orbite, comme la rentrée contrôlée notamment, l’Agence spatiale européenne entend mener avec Clearspace-1 une toute première mission de retrait de débris d’ici cinq ans.

Depuis le 4 octobre 1957, le nombre des objets présents sur orbite n’a cessé de croître, encombrant ainsi peu à peu la proche banlieue terrestre. Soixante ans plus tard, l'arrivée des constellations géantes comme Oneweb et surtout Starlink ne fera qu’augmenter le problème. Une des solutions préconisées consisterait donc à débarrasser l’orbite des potentiels déchets. Une première expérimentation a été menée en 2018 avec la mission de démonstration Remove Debris. Cependant, il s’agissait ici de capturer un petit débris déployé depuis le satellite chasseur. Mais l’ESA veut maintenant passer à la vitesse supérieure avec Clearspace-1 en désorbitant un débris à la dérive.

Pour vous permettre de poursuivre votre lecture nous vous proposons désormais de vous abonner à notre site internet !

 

Antoine Meunier

 

*Active Debris Removal/In-Orbit Servicing

©                                 La Chronique Spatiale (2020)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.