Une fusée pour aller de Paris à Pékin

Placé sur une rampe de lancements, le composite se redresse à la verticale (image : Space Transportation).

Irons-nous un jour d’un bout à l’autre de la Terre en fusée ? Créée en 2018 et basée à Pékin, la jeune société chinoise Lingkong Tianxing Technology (Space Transportation) y croie. D’ici 2025, elle propose un moyen de transport hypersonique suborbital théoriquement capable de franchir jusqu’à 7 000 km en une heure.

Soutenue notamment par l’académie chinoise des sciences ou encore la Société de sciences et technologies aérospatiales de Chine (CASC), Space Transportation (Lingkong Tianxing Technology Co.) met en avant un concept technique à deux étages dont le principe pourrait s’apparenter à celui mis en œuvre par Virgin Galactic. Le véhicule que propose Space Transportation se présente en effet comme une solution qui allie l’aérolargage avec la propulsion fusée et qui est prévu pour être totalement réutilisable. Ainsi, la vidéo de présentation, sur le site de la société, montre plus un missile pourvu d’ailes au profil ultra aérodynamique qu’un avion-fusée. La partie habitée est installée entre deux fusées, raccordées par un delta, qui constituent le premier étage. La silhouette évoque forcément celle du White Knight de Virgin Galactic. Placé sur une rampe de lancements, le composite décolle à la verticale depuis un aéroport aménagé.

Pour vous permettre de poursuivre votre lecture nous vous proposons désormais de vous abonner à notre site internet !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.