Arrêt de l’activité du Soyouz à Kourou

Roscomos suspend l'activité du Soyouz en Guyane  (Photo : ESA/S.Corvaja).

Le patron de l’agence spatiale russe Roscosmos l’a annoncé samedi matin dans un tweet : la Russie suspend sa collaboration en Guyane en représailles des sanctions imposées à la suite de l’invasion en Ukraine. Outre les lancements de Soyouz depuis Kourou, d’autres missions réalisées en collaboration pourraient être impactées.

Le tweet de Dmitry Rogozin est sans équivoque. « En réponse aux sanctions de l'UE contre nos entreprises, Roskosmos suspend la coopération avec des partenaires européens pour organiser des lancements spatiaux depuis le cosmodrome de Kourou et retire son personnel technique, y compris l'équipage de lancement consolidé, de la Guyane française ». Les 87 personnels russes travaillant au centre spatial guyanais (CSG) sont également rappelés. Après seulement deux jours, les activités spatiales européennes subissent les répercussions de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Sur le sol Guyanais, Arianespace prévoyait cette année la réalisation de quatre tirs de Soyouz : deux pour la constellation Galileo, un pour OneWeb et un autre pour le lancement du satellite militaire CSO-3.

Pour vous permettre de poursuivre votre lecture nous vous proposons désormais de vous abonner à notre site internet !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.