Les nouvelles mesures russes

(Photo : NASA).

Suite au contexte en Ukraine, Roscosmos a répliqué jeudi avec une nouvelle série de mesures. L'agence spatiale russe a annoncé jeudi avoir décidé de suspendre le travail scientifique, mené en commun avec l’Allemagne, à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Autre mesure plus importante : la Russie a également décidé d’interrompre ses livraisons de moteurs RD-180 qui servent à équiper la fusée américaineAtlas-V.

Pratiquement chaque jour depuis le début du conflit le jeudi 24 février dernier, la Russie répond aux sanctions imposées par l’Europe. Depuis le début de la semaine, la filière spatiale n'en finit plus d'être touchée, elle aussi, les effets de cette crise internationale. Après l’arrêt des lancements de Soyouz en Guyane, annoncé par Roscosmos, jeudi matin, le "board" de Oneweb a cependant fait savoir dans une brève déclaration qu’il suspendait ses lancements au Kazakhstan. De son côté, Roscosmos indique, dans un tweet, avoir signifié par courrier, à Anka Kaiser-Pytsala, CEO du DLR (l’agence aérospatiale allemande), qu’elle interrompait le travail scientifique commun avec l’Allemagne à bord du segment russe de l’ISS. Les différentes manipulations seront dorénavant « menées indépendamment ». Actuellement, l’astronaute Allemand de l’ESA Matthias Maurer se trouve à bord de la Station spatiale internationale. Néanmoins, l’impact sur son travail, de cette nouvelle décision russe, ne devrait pas être très significatif...

Pour vous permettre de poursuivre votre lecture nous vous proposons désormais de vous abonner à notre site internet !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.