Retour réussi pour Starliner

Atterrissage à White Sands pour la capsule Starliner (photo: NASA-Bill Ingals).

Cinq jours après son lancement, le véhicule habité de Boeing est revenu se poser sans encombre sur le site de White Sands au Nouveau-Mexique mercredi soir à 0h49 (heure de Paris). Un vol qui clôture ainsi avec succès la mission OFT-2.

La persévérance aura donc fini par payer. Cette fois-ci le vaisseau Starliner, qui avait accumulé les ennuis techniques depuis l’échec de la mission OFT-1 en décembre 2019, s’est finalement comporté comme prévu à l’exception de la panne des deux moteurs d’attitude lors de la phase d’insertion orbitale vendredi dernier. Toutefois, selon le communiqué de la NASA, le vaisseau a rempli les « objectifs assignés ». Ce qui comprend notamment, outre les phases de lancement, les manœuvres d’approche de rendez-vous et d’amarrage avec la Station spatiale internationale (ISS) ainsi que toutes les opérations liées au bon fonctionnement de la capsule (ouverture d’écoutille, habitabilité de l’environnement, etc…). Le vaisseau a également fait la preuve de ses capacités pour la rentrée atmosphérique, déjà testées lors du vol OFT-1. A l’époque, Starliner avait été récupérée une première fois avec succès. Le retour de la capsule d’OFT-2 aura duré quatre heures entre le moment où le vaisseau s’est désamarré du module Harmony et où il s’est posé sur le site d’essais de White Sands qui, autrefois, pouvait servir de terrain de secours pour la navette spatiale américaine.

Pour vous permettre de poursuivre votre lecture nous vous proposons désormais de vous abonner à notre site internet !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.